Le temps des fêtes

Bonjour,

Aujourd’hui, j’ai envie de vous parler de cette période de fêtes.
Pour certains c’est une période joyeuse, qui promet de bons moments en famille, ou avec des gens qui comptent, pour d’autres c’est plus compliqué car il y a parfois des conflits familiaux. Et enfin, il y a les autres, ceux qui vont passer Noël ou le Jour de l’An seuls.

christmas-party-1106187_640
Tout d’abord, si vous faites partie des chanceux qui sont bien entourés, peut-être connaissez-vous quelqu’un autour de vous qui n’a aucun projet pour ces fêtes.

Peut-être que vous pouvez alors, si cela vous est possible, lui proposer de se joindre à vous. Même si cette personne refuse, elle appréciera certainement votre geste.

Peut-être que vous pouvez lui offrir un petit quelque chose, pas forcément un énorme cadeau, et pas forcément du matériel (je pense à un moment chaleureux autour d’un café, ou quelque chose comme cela).

Pour les personnes seules, les périodes de fêtes sont souvent difficiles, alors un petit geste pour leur dire que quelqu’un pensent à elles, peut apporter un peu de réconfort.

cadeaunoel
Si vous faites partie des personnes qui vont passer l’une des deux fêtes (voire les deux) en solo, pourquoi ne pas vous faire plaisir ? Un cadeau, un bon petit repas, un film qu’on a envie de voir ou revoir, etc…

Vous haussez les épaules en vous disant « À quoi bon? » ? Vous pensez que vous ne méritez pas de passer aussi un bon moment ? Moi je crois qu’au contraire, vous le méritez bien !

Vous pouvez réfléchir à ce qui vous ferait plaisir : votre plat préféré ? Un bain et des bougies ? Un bon dessert ? Un bon film ou un bon roman ? Une séance de cinéma ?
Ce qui compte, c’est que ce moment là ne soit qu’à vous et qu’il vous permette de vous sentir bien. 

candy-cane-1908024_640

Si vous voulez bien partager en commentaire ce que vous aimez ou auriez envie de faire, cela me ferait plaisir 🙂

Je vous souhaite de passer un bon Noël ❤
Prenez soin de vous !


Pour éviter qu’un rhume dégénère…

Bonjour 🙂

Aujourd’hui, je vais vous donner quelques conseils pour vous aider à soigner un rhume, et surtout éviter qu’il dégénère en bronchite ou autre…

Le premier conseil, c’est de commencer à vous soigner dès les premiers symptômes. Si vous attendez d’avoir de la fièvre et une toux, il vaut mieux consulter votre médecin.
Si vous commencez à avoir le nez qui pique, ou à éternuer, n’attendez pas pour vous nettoyer les fosses nasales avec un spray d’eau de mer, ou du serum physiologique.

essential-oils-2385072_1920
Vous pouvez aussi utiliser des huiles essentielles, si vous les supportez, et n’êtes pas enceinte, ni asthmatique.
L’huile essentielle de Ravintsara (Cinnamomum Camphora L.) est très efficace pour court-circuiter un début de rhume.
Composée de 50 à 60% de 1,8-cinéole et de terpènes, elle est antivirale, antibactérienne, stimulante immunitaire et mucolytique.
Vous pouvez l’utiliser en massage (diluée dans une huile végétale) sur le thorax, dans le dos et la voûte plantaire), la respirer au flacon, ou par voie orale (si vous êtes sûr(e) de bien la tolérer et en respectant impérativement les doses).
Pensez aux inhalations. Vous trouverez en pharmacie des produits prêts à l’emploi à base d’huiles essentielles.

infusion
Mon 3ème conseil, c’est de boire beaucoup ! De l’eau (pas glacée), du thé, des infusions de plantes.
Le thym (Thymus Vulgaris), par exemple, est une plante très intéressante pour soigner les infections hivernales. Il contient du thymol, qui est un anti-infectieux puissant, des phénols et des flavonoïdes.
Le serpolet (Thumys serpyllum) est également antiseptique et antiviral.
Vous pouvez sucrer vos tisanes ou infusions avec du miel (qui possède des vertus anti-bactériennes). Et ajouter du citron pour la vitamine C.

washcloth-1253981_640
Autre conseil, qui peut sembler superflu, mais qu’il est quand même bon de rappeler : ayez une hygiène rigoureuse ! Lavez vos mains après mouchage, évitez d’embrasser votre entourage comme du bon pain, éloignez-vous si vous sentez que vous aller éternuer, et ne toussez pas au visage des gens.

Côté alimentation, évitez les laitages et les plats gras/sucrés pendant quelques jours. Privilégiez les légumes et les fruits pour leurs vitamines. Reposez-vous.

luke-michael-27050

Et enfin, si vous sentez que votre rhume se complique, vous pouvez aller voir votre médecin traitant, mais évitez les urgences. Un rhume, sauf si vous avez d’autres problèmes de santé nécessitant une prise en charge rapide, n’est pas une urgence !
En vous rendant aux urgences pour un rhume, vous allez perdre du temps, et vous risquez d’en ressortir avec un cadeau bonus (grippe, gastro…). Avouez que ce serait dommage ! 🙂

Je vous souhaite un bon début de semaine.
Prenez soin de vous ! 😉

 

Images : Pixabay Unsplash


§ Bien-être § Bien dormir, c’est possible

À certains moments de la vie, on rencontre parfois des difficultés pour s’endormir. Il arrive aussi que l’ on s’endorme relativement aisément, mais que nos nuits soient fractionnées par des réveils intempestifs.

Avant de vous faire prescrire un somnifère par votre médecin traitant, vous pouvez peut-être essayer plusieurs choses pour retrouver des nuits sereines.

sleeping-1159279_640

Votre couchage

Tout d’abord, si vous dormez mal parce que vous ne trouvez pas de position adéquate pour vous reposer correctement, et que vous vous réveillez le matin avec l’impression d’avoir lutté toute la nuit, pensez à vérifier votre literie.

Un sommier et/ou un matelas inadaptés peuvent être la cause de vos troubles. Ne négligez pas non plus votre oreiller. Il doit être adapté à votre morphologie et à la position dans laquelle vous dormez habituellement.
On privilégie un oreiller moelleux pour les personnes dormant sur le ventre, un oreiller un peu plus ferme pour celles qui préfèrent dormir sur le côté, et enfin un oreiller ferme si vous dormez sur le dos.

il_570xN.590261977_9nra

La chambre

Il est indispensable de bien aérer la pièce dans laquelle vous dormez, avant de vous coucher. Oui, même pendant les mois les plus froids de l’année.
La température de la chambre doit se situer autour de 18°, et si vous n’avez pas le temps ni l’envie de faire votre lit, pensez au moins à secouer les draps, la couette et remettre les oreillers en forme. On dort tout de même mieux dans un lit fait, ou au moins aéré.

IMG_0867-550x825

Quelques conseils pour mieux dormir (d’après l’Institut National du Sommeil et de la Vigilance, que je vous invite à consulter pour de plus amples informations)

  • Evitez de faire du sport ou une activité très stimulante après 19h.
  • Evitez les excitants : café, thé, sodas contenant de la caféine, vitamine C…
  • Favorisez les activités relaxantes le soir : musique douce, lecture, télé (choisissez des programmes sans violence ni stress)
  • Respectez votre rythme de sommeil (soyez attentif aux signaux : bâillements, yeux qui piquent, nuque lourde)
  • Ne regardez pas la télé au lit (ni un film sur votre tablette ou portable)
  • Un bain tiède pris au moins 2h avant le coucher peut vous aider à vous détendre, et favorise la profondeur du sommeil
  • Ne faites pas de repas trop copieux le soir (la raclette ou le boeuf bourguignon seront à déguster plutôt au déjeuner), et évitez l’alcool au dîner.
  • En cas d’insomnie de plus de 20 minutes, levez-vous et faites autre chose. Evitez les écrans, qui ne sont pas les amis de votre sommeil.

tumblr_o0t6bd1TKe1ql3qddo1_500

Le dîner

Je voudrais apporter quelques précisions au sujet du repas du soir.
Les sources de protéines animales (et en particulier la viande rouge) demandent beaucoup d’efforts à votre système digestif, en particulier si vous les consommez le soir.
Il est donc préférable d’opter pour des protéines végétales, ou pas de protéines du tout si vous en avez pris suffisamment aux autres repas.

Essayez de ne pas aller vous coucher juste après le dîner. Idéalement, il faut compter au moins deux heures entre l’heure du dîner et l’heure du coucher.

Ne sautez pas ce repas ! Penser que cela vous fera perdre du poids plus vite est une erreur. Votre corps, et votre cerveau ont besoin d’énergie pour bien fonctionner pendant le sommeil. Si vous ne dînez pas, vous risquez d’avoir faim dans la nuit et de vous réveiller.

zucchini-1804460_640
Les plantes

Un certain nombre de plantes peuvent vous aider à améliorer votre sommeil.
On les prend généralement sous forme de tisanes, ou d’extraits fluides, de teintures mères…

Les plus connues ayant des propriétés relaxantes et/ou sédatives sont la valériane (Valeriana Officinalis L.), la mélisse (Melissa Officinalis L.), le tilleul (Tilla Cordata Mill.), l’aubépine (Crataegus oxyacantha L.), le pavot de Californie (Eschscholzia californica Cham.), la lavande vraie (Lavandula angustifolia).

Du côté des huiles essentielles, on peut citer la lavande fine (Lavandula angustifolia), la camomille romaine (Chamaemelum nobile), l’orange douce (Citrus aurantium).

Lorsque vous utilisez des plantes, veillez toujours à prendre conseil auprès d’un professionnel. Certaines plantes peuvent être dangereuses en association avec certains médicaments, ou lors de certaines pathologies. Il convient également de faire preuve d’une grande vigilance en cas de grossesse et pour les enfants. Une personne compétente saura vous aider à faire les bons choix.

herbal-tea-1410565_640

Pour finir…

Si malgré tous ces conseils vous ne voyez pas d’amélioration, n’hésitez pas à consulter votre médecin traitant, qui saura certainement vous aider à améliorer la qualité de votre sommeil.

Images : 1, 5, 6 2 3 4


Une plante : la Mélisse (Melissa Officinalis L.)

melissa-2370815_640

La Mélisse est une plante médicinale de 30 à 50cm de hauteur, originaire d’Europe Centrale ou Méridionale, qui est souvent cultivée dans les jardins.
Ses feuilles ressemblent à celles de la menthe, et ses fleurs sont blanchâtres ou roses.
Lorsque l’on froisse ses feuilles, on peut sentir une odeur citronnée qui s’en dégage.

Les feuilles sont récoltées lors de la floraison (de juillet à septembre), puis sont séchées.

Délicieuse en infusion, elle a des propriétés antispasmodiques, apaisantes et bactéricides.
Elle est particulièrement indiquée en cas de troubles digestifs, contre le stress, les insomnies, les palpitations, mais elle agit également sur les mycoses, les aphtes et l’herpès labial.

lemon-balm-2655821_640
La mélisse est utilisée depuis des siècles. On la retrouve dans des liqueurs alcoolisées comme la Bénédictine et la Chartreuse (fin du Moyen-Âge – début de la Renaissance), mais également dans l’Eau de Mélisse des Carmes, créée au début du XVIIème siècle.

On peut l’associer à d’autres plantes, selon le trouble à traiter. 
Par exemple, pour l’anxiété et la nervosité, on peut utiliser la Mélisse avec l’Aubépine. Pour les brûlures d’estomac, elle s’associe volontiers avec la Réglisse.

Précautions : C’est une plante à éviter en cas de grossesse et d’allaitement.


C’est la rentrée !

Ça y est, pour la plupart d’entre nous, les vacances sont terminées, et la rentrée approche à grands pas !

Comment vous sentez-vous ?
Comment s’est passé votre été ?
Est-ce que vous avez profité des vacances pour manger léger, faire plus de sport, vous reposer ?
Ou au contraire avez-vous enchainé les repas festifs et les soirées arrosées entre amis ?

kimson-doan-37947.jpg
Si vous êtes dans le premier cas, c’est très bien, essayez de continuer et de garder vos bonnes habitudes.
Si vous êtes dans le second cas, c’est très bien aussi ! Vous avez certainement profité de très bons moments entourés de ceux que vous aimez, et même si la balance annonce quelques kilos de plus, ne culpabilisez pas ! Il suffira sans doute de faire quelques petits changements dans votre quotidien pour que tout rentre dans l’ordre. Les bons souvenirs, eux, resteront !
Si vous avez réussi à concilier les deux, c’est parfait. Félicitations !

lauren-mancke-60627
La rentrée de septembre, surtout lorsque l’on a des enfants, est une période assez stressante.
Il faut jongler entre les emplois du temps de chaque membre de la famille, les activités extra-scolaires, la reprise du travail, et en plus on se dirige doucement vers l’automne, et souvent une baisse d’énergie se fait sentir au bout de quelques semaines.
On se dit avec un peu d’amertume que les bienfaits des vacances ont déjà disparu, et on commence à rêver aux prochaines. Ceci n’est pas une fatalité.

On peut choisir de mettre en place de nouvelles habitudes pour prendre soin de soi.
Cela peut être l’occasion de reprendre une activité physique, même douce, pour entretenir son corps et son esprit.
On peut décider de faire attention à son sommeil, si on a quelques soucis de ce côté là.
Il existe des techniques autres que la prise de somnifères pour corriger en douceur les difficultés d’endormissement ou les nuits un peu chaotiques.
Côté alimentation, on a encore énormément de choix concernant les fruits et légumes de saison, c’est le moment de faire le plein de vitamines !
Tout cela va vous aider à garder la forme pendant les mois plus froids, à éviter les petits désagréments (rhumes, fatigue, moral en berne…).

patrick-hendry-45138
Il est aussi important de se réserver un petit moment chaque jour pour soi, prendre le temps de se poser loin de l’agitation, respirer, penser à quelque chose d’agréable, de positif.

Si vous ne savez pas comment vous y prendre et que vous souhaitez être accompagné(e) pour mettre en place de nouvelles habitudes dans votre quotidien, je suis à votre disposition.

Nous verrons ensemble quels changements pourraient vous être bénéfiques selon votre profil et comment les intégrer à votre quotidien sans que cela soit trop compliqué pour vous.
Vous pouvez vous rendre sur l’onglet « Prestations » en haut au centre de l’écran et prendre rendez-vous pour une première séance.

Je vous souhaite une belle rentrée en douceur !

Images :   unsplash


L’huile essentielle de basilic (Ocimum Basilicum L.)

basil-1377892_1280

Le basilic (Ocimum basilicum L.) est une plante de la famille des Lamiacées.
Originaire d’Asie, on le retrouve dans toute la région Méditerranéenne.
C’est une plante annuelle très aromatique, que l’on utilise en cuisine. Les feuilles crues servent à agrémenter les crudités, les pâtes, certaines viandes, les sauces (vinaigrettes, pesto).

L’huile essentielle de basilic est composée de méthylchavicol, linalol, acétate de linalyle, cinéole, estragole et eugénol.

Elle est extraite par distillation des parties aériennes fleuries.

bee-1670060_640

L’huile essentielle de basilic est principalement antispasmodique, surtout au niveau du tube digestif. On s’en sert pour calmer les nausées, ballonnements, indigestions et crampes intestinales… Mais également en cas de douleurs menstruelles.

Anti-inflammatoire et antalgique, grâce à la présence de linalol dans sa composition chimique, on peut l’utiliser pour soulager les douleurs en cas de polyarthrite rhumatoïde, et d’autres formes de rhumatismes.

Egalement antibactérienne, antiseptique et antifongique, l’huile essentielle de basilic est puissante contre certaines bactéries et contre les intoxications alimentaires.

Enfin, son action sédative et calmante est intéressante en cas de troubles du sommeil, ou d’anxiété.
Elle agit sur le stress, la nervosité, la spasmophilie…

woman-918781_640.jpg
Précautions :
L’huile essentielle de basilic est très puissante. Il ne faut pas l’utiliser en cas de grossesse, d’allaitement, ni chez les bébés et enfants de moins de 6 ans.

Il ne faut pas l’appliquer pure sur la peau. Elle s’utilise diluée dans une huile végétale.

Utilisation : les huiles essentielles, bien que naturelles, ne sont pas sans danger. Il est impératif de prendre conseil auprès d’un professionnel pour connaitre précisément les voies d’utilisation et la posologie de chaque H.E.

Images : pixabay